Hesco, Saint Pol de Léon

Les missions


 

Quatre types de missions ont présidé à la création de l’association HeSCO et régissent aujourd’hui son activité :
→ Le recensement du patrimoine des établissements de recherche et de santé de Roscoff
→ La recherche historique
→ La diffusion du savoir
→ La sauvegarde et la valorisation du patrimoine.

 

Recensement du patrimoine

1ère mission de l’association, le recensement du patrimoine permet de constituer peu à peu un fonds documentaire indispensable à la connaissance, la valorisation et la sauvegarde des 7 établissements de recherche et de santé qui composent le corpus.

Le recensement est réalisé au moyen de notices descriptives spécifiques aux 4 types d’éléments patrimoniaux rencontrés:

→ Le patrimoine immobilier

Le « toit » de la science et de la médecine

→ Le patrimoine mobilier

Le « décor » de la science et de la médecine

→ Le patrimoine technique

Les « outils » de la science et de la médecine

→ Le patrimoine immatériel

Le « savoir-faire » de la science et de la médecine

 

Les notices descriptives sont archivées dans des bases de données informatisées (non accessibles au public à ce jour). 160 notices descriptives ont ainsi été réalisées depuis 2010.

 

Recherche historique

Indissociable de la mission de recensement du patrimoine, la recherche historique s’organise autour de deux axes principaux

► L’histoire des établissements de recherche et de santé de Roscoff

Ces travaux de recherche puisant à la fois dans les fonds d’archives publics et privés, les publications spécialisées, la presse locale ou encore la mémoire collective sont destinés à retracer l’histoire des 7 établissements du corpus, de leur création à nos jours.
7 fichiers informatisés permettent de centraliser les données collectées à la fois chronologiquement, mais également dans le contexte historique local et régional et dans celui de l’histoire des sciences à l’échelle nationale et européenne.
Fichiers non accessibles au public à ce jour.

Exemple du fruit de nos recherches : Service funèbre marquise de Kergariou

► La création d’un réseau européen

Aussi innovante soit-elle, l’aventure scientifique et médicale qui s’est jouée à Roscoff dès la fin du 19ème siècle ne peut être dissociée de celle qui se déroulait dans l’Europe entière à la même époque. Similitudes et différences permettent non seulement de mieux comprendre l’histoire des établissements roscovites mais encore d’en apprécier toute l’originalité.

Un recensement des stations de biologie marine, des centres de thalassothérapie et des sanatoriums marins en Europe aux 19ème et 20èmes siècles est en cours et donnera lieu à une cartographie. 238 établissements ont déjà été inventoriés.

 

Diffusion du savoir

Restituer au public – local et touristique, aux patients, visiteurs et personnel des établissements de santé ou encore aux responsables privés ou institutionnels des établissements de recherche et de santé – le fruit des recherches historiques et patrimoniales afin de le sensibiliser à l’originalité mais aussi à la fragilité du patrimoine de la science et de la santé est l’un des objectifs prioritaires de l’association.

Les produits proposés par l’association évoluent à mesure des contenus collectés et prennent des formes aussi diverses que des visites commentées des établissements de recherche et de santé de Roscoff, des conférences, des publications, une exposition.

Se reporter aux rubriques Réalisations et Infos pratiques.

 

Sauvegarde et valorisation

L’évolution constante des domaines de recherche scientifique et des pathologies traitées dans les établissements de santé de Roscoff ont nécessité d’adapter les bâtiments aux nouvelles orientations et d’acquérir des moyens techniques et technologiques toujours plus performants tout au long du 20ème siècle et encore plus de nos jours.

Un grand nombre des moyens utiles à la science et à la médecine qualifiés aujourd’hui de patrimoine – qu’il soit immobilier, mobilier, technique ou immatériel – ont ainsi disparu ou subi de profondes transformations.

S’il est insensé de vouloir tout conserver, certains éléments patrimoniaux particulièrement symboliques, originaux ou simplement caractéristiques nécessitent d’être sauvegardés et valorisés étant la mémoire tangible de la science et de la santé.

L’HeSCO a ainsi permis, depuis 2012, la sauvegarde de deux grands ensembles de mosaïques réalisés par les ateliers Odorico de Rennes et travaille actuellement à leur valorisation.

Se reporter à la rubrique Réalisations.

 

 

Les établissements de recherche et de santé de Roscoff ont très tôt inspiré les artistes. Une belle production d’œuvres – pour certaines sauvegardées de haute lutte – débutée dans les années 1870 et poursuivie avec plus ou moins de régularité tout au long du 20ème siècle consiste aujourd’hui en un témoignage iconographique et culturel de 1er plan.

C’est dans cet esprit de rencontre entre l’art, la science et la médecine que l’HeSCO souhaite redynamiser cette production artistique témoin d’un quotidien sublimé par les artistes.

Les News

Programme des visites culturelles de l’été 2018 proposées par l’Hesco dans le cadre des jeudis culturels de Perharidy Affiche jeudis [...]

Lire la suite...

Partenaires

HeSCO
Place de L’Evêché
29250 Saint-Pol-de-Léon